PICATO 150 microgrammes/gramme, gel

Mébutate d'ingénol

Gel

  Présentation Prix * Remb.
3 tube(s) polyéthylène haute densité (PEHD) aluminium de 0,47 g 76,09 € 30%
* Tarif hors honoraire.
Notices
Fichier
Aucune notice disponible
Avis de transparence
Fichier
Aucun avis disponible
Études
Fichier
Aucune étude disponible

Résumé des caractéristiques du produit


Pica toest indiqué dans le traitement cutané des kératoses actiniques non -hyperkératosiques ,
non- hypertrophiques chez les adultes.


Posologie Kératoses actiniques
duvisage et ducuir chevelu chez les adultes
Un tube de gel Picato 150 µg/g (contenant 70µg de mébutate d'ingénol) doit être appliqué une fois
par jour sur la zone atteinte pendant 3 jours consécutifs.
Population pédiatrique
Il n'y a pas d'utilisation jus tifiée de Picato dans la population pédiatrique.
Population âgée
Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire (voir rubrique 5.1).
Mode d'administration Le contenu d'un tube couvre une zone à traiter de 25
cm² (par exemple 5cm x 5cm). Le contenu du
tu be doit être appliqué sur une zone à traiter de 25 cm². Le tube est à usage unique et doit être jeté
après l'utilisation (voir rubrique 6.6).
Presser le gel hors du tube sur le bout du doigt et étal erde façon uniforme sur toute la zone à traiter,
laisser sécher pendant 15 minutes. Le contenu d'un tube doit être utilisé pour une zone à traiter de
25 cm2
.
A usage unique.

Pour
letraitement du cou : si plus de la moitié de la zone à traiter est localiséedans la partie supérieure
du cou, le dosage destiné a uvisage et aucuir chevelu devra être utilisée. Si plus de la moitié de la
zone de traitement est localisée dans la partie inférieure du cou, l e dosage destiné au tronc et aux
extrémités devra être utilisée.
Il sera expliqué au patient de se laver les ma ins avec du savon et de l'eau, immédiatement après avoir
appliqué Picato. Si les mains sont à traiter, seul le bout du doigt qui est utilisé pour appliquer le gel
doit être lavé.
Tout lavage et contact physique avec la zone traitée doivent être évités pend ant une période de 6
heures après l'application de Picato. Après cette période, la zone de traitement pourra être lavée en
utilisant un savon doux et de l'eau.
Picato ne doit pas être appliqué immédiatement après une douche ou moins de 2 heures avant dese
coucher.
La zone traitée ne doit pas être recouverte par des pansements occlusifs après l'application de Picato.
L' effet thérapeutique optimal peut être évalué environ 8 semaines après le traitement.En cas de
réponse incomplète de la zone traitée à lavisite de suivi, le traitement doitêtre soigneusement
réévalué et la prise en charge reconsidérée.
Des données cliniques sur la répétition d'un traitement de 2 ou 3 jours consécutifs ne sont pas
disponibles.
Des données cliniques sur le traitement de p lus d'une zone ne sont pas disponibles.
Des données cliniques sur le traitement des patients immunodéprimés ne sont pas disponibles, mais
des risques systémiques ne sont pas attendus le mébutate d'ingénol n'étant pas absorbé de façon
systémique.


Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.


Exposition des yeux Tout
contact avec les yeux doit être évité. En cas d'exposition acciden telle, les yeux doivent être
immédiatement rincésà grande eau et le patient doit demander un avis médical dès que possible. Des
affections oculaires comme une douleur oculaire, un oedème de la paupière et un oedème p ériorbital
doivent être attendues après une exposition accidentelle de l'oeil avec Picato (voir la rubrique 4.8).
In gestion Picato ne doit pas être avalé. En cas d'
ingestion accidentelle, le patient doit boire une grande quantité
d'eau et demander un avis médical .
Général L'application de Picato
n'est pas recommandée tant que la peau n'a pas cicatrisé après un traitement
antérieur médicamenteux ou chirurgical. Picato ne doit pas être appliqué sur des blessures ouvertes ou
sur une peau lésée où la barrière cutanée est endommagée.
Picato ne devra p as être utilisé près des yeux, à l'intérieur des narines, à l'intérieur des oreilles ou sur
les lèvres.
Ré actions cutanées locales Des ré
actions cutanées locales comme l'érythème, l'écaillement/desquamation et la formation de
croûtes sontattendues après l'application cutanée de Picato (voir rubrique 4.8). Les réactions cutanées
localisées sont transitoires et apparaissent généralement durant le 1er jour de traitement avec une

intensité maximale jusqu'à 1
semaine après la fin du traitement. Les réactions cutanées localisées se
résorbent généralement en 2 semaines après le début du traitement de zones situées au niveau du
visage et du cuir chevelu et en 4 semaines après le début du traitement de zones sur le tronc et les
extrémités. L'effet du traitement ne peut être correctement évalué qu'après la disparitiondes réactions
cutanées locales.
Exposition solaire Des études ont été menées pour évaluer l'eff
etdes rayonnements UV sur la peau après une application
unique ou répétée de mébutate d'ingénol, 100 µg/g. Le mébutate d'ingénol n'a montré aucun potentiel
de photo- irritation ou photo -allergique. Cependant, en raison de la nature de cette pathologie, toute
exposition excessive au soleil (y compris aux lampes solaires et cabines de bronzage) doit être évitée
ou réduite.
Gestion des kératoses actiniques Toute
lésion cliniquement atypique pour une kératose actinique ou suspectée de malignité doit être
biopsiée pour déterminer le traitement approprié.


Résumé du profil de sécurité Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des réponses cutanées locales incluant
l'érythème, l'écaillement/desquamation, les croûtes, le gonflement, les vésicules/pustu
les et les
érosions/ulcérations sur le site d'application du mébutate d'ingénol, voir tableau 1 pour les termes
MedDRA.
A la suite de l'application du mébutate d'ingénol, la plupart des patients (> 95%) ont présenté une ou
plusieurs réponse(s) cutanée(s) l ocale(s).Des infection sau site d'application ont été rapportéeslors du
traitement du visage et du cuir chevelu.
Liste tabulée des effets indésirables

Le tableau
1 reflète l'exposition à Picato, 150 µg/g ou 500µg/g, chez 499 patients atteints de kéra toses
actiniques traités dans quatre études de phase 3, contrôlées versus véhicule, ayant inclus un total de
1002 patients. Les patients avaient reçu un traitement de champ (zone de 25 cm²), soit avec Picato aux
concentrations de 150 µg/g ou 500 µg/g, soit avec le véhicule une fois par jour pendant 3 ou 2 jours
consécutifs respectivement.
Le tableau ci -dessous rapporte les effets indésirables selon la classification système -organe MedDRA
et la localisation anatomique.
Les fréquences sont définies selon l a convention suivante:
Très fréquent ( ?1/10), fréquent ( ?1/100 à <1/10), peu fréquent ( ?1/1 000 à <1/100), rare ( ?1/10 000 à
<1/1 000), très rare (<1/10 000) et non connu (ne peut être évalué avec les données disponibles).
Au sein de chaque groupe de fré quence, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre
décroissant de gravité.
Tableau 1 Effets indésirables par Classe de Système Organe MedDRA Fréquence
Classe de Systèmes Organes
Visage et cuir chevelu Tronc et extrémitésInfections et i
nfestations Pustules au site d'application
Très fréquent Très fréquentInfection au site d'application
FréquentAffections du système nerveux
Céphalées
Fréquent Affections oculaires
*?'dème des paupières
Fréquent Douleur oculaire
Peu fréquent?'
dème périorbitaire FréquentTroubles généraux et anomalies du site d'administration
Erosion au site d'application
Très fréquent Très fréquentVésicules au site d'application
Très fréquent Très fréquentGonflement au site
d'application
Très fréquent
Très fréquent Exfoliation au site d'application
Très fréquent Très fréquentCroûtes au site d'application
Très fréquent Très fréquent Erythèmes au site d'application Très fréquent
Très fréquentDouleur au site d'application
**Très fréquent Fréquent Prurit au site d'application
Fréquent Fréquent Irritation au site d'application
Fréquent FréquentDécharge au site d'application
Peu fréquentParesthésies au site
d'application
Peu fréquent
Peu fréquentUlcère au site d'application
Peu fréquent Peu fréquentChaleur au site d'application
Peu fréquent*
Le gonflement au niveau du site d'application sur le visage ou sur le cuir chevelu peut s'étendre
autour de la zone orbitaire
** Inclu ant brûlures au site d'application
Description d'effets ind ésirables sélectionnésL'
incidence des réactions cutanées locales survenues à une incidence >1 % tant sur le «visage/cuir
chevelu» que sur le(s) «tronc/extrémités», est respectivement : érythème au site d'application (94% et
92 %), exfoliation au site d'application (85 % et 90%), croûte au site d'application (80 % et 74%),
gonflement au site d'application (79 % et 64%), vésicules au site d'a pplication (13% et 20%),
pustules au site d'application (43 % et 23%) et érosion au site d'application (31 % et25%).

Des ré
actions cutanées locales sévères sont survenues avec une incidence de 29 % sur le visage et le
cuir chevelu et avec une incidence de 17 % sur le tronc et les extrémités. L?incidence des réponses
cutanées locales sévères qui sont survenuesavec une incidence >1% à la fois surle «visage/cuir
chevelu »et le(s) «tronc/extrémités», sont respectivement: érythème au site d'application (24 % et
15 %), exfoliation au site d'application (9 % et 8%), croûte au site d'application (6 % et 4%),
gonflem ent au site d'application (5 % et 3%), pustules au site d'application (5 % et 1%).
Suivi long terme Un total de 198
patients en rémission complète à J 57 (184patients traités avec Picato et 14 traités par
le véhicule) a été suivi pendant 12 mois supplémentaires. Les résultats n'ont pas modifiés le profil de
tolérance de Picato (voir rubrique 5.1).
Déclaration des effets indésirables suspectés
La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle
permet u
ne surveillance continuedu rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé
déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration -voir Annexe V .


Aucune étude d'interaction n'a été réalisée. Les interactions avec des médicaments absorbés par voie
systémique sont considérées comme peu probables car Picato n'est pas absorbé par voie systémique.


Grossesse Il
n'y a pas de données sur l'utilisation du mébutate d'ingénol chez la femme enceinte. Les études
chez l'animal ont montré une toxicité embryo -foetale mineure (voir rubrique 5.3). Les risques chez
l' H omme sous traitement cutané avec du mébutate d'ingénol sont considérés comme improbables car
Picato n'est pas absorbé par voie systémique. Par mesure de précaution, il est préférable d'éviter
l'utilisation de Picato durant la grossesse.
Allaitement Aucun effet sur le nouveau-
né/nourrisson allaité n'est attendu car Picato n'est pas absorbé par voie
systémique. La mère qui allaite doit être informée que le contact physique entre son nouveau -
né/nourrisson et la zone traitée doit être évitépendant les 6 heures qui suivent l'application de Picato.
Fécondité Aucune étude de fécondité n'a été réalisée avec le mébutate d'ingénol.


Picato n'a aucun effet ou un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des
machines.


Un surdosage en Picato pourrait aboutir à une i ncidence accrue de réponses cutanées locales. La
gestion du surdosage devra consister en untraitement symptomatique .


supplémentaire quipermettra l'identification rapide
de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet
indésirable suspecté. Voir rubrique 4.8 pour les modalités de déclaration des effets indésirables.
1. DENOMINATION DU MEDICAMENT
Pica to150 microgrammes/gramme ,gel
2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE
Chaque gramme de ge l contient 150microgrammes de mébutate d'ingénol. C haque tube contient
70 microgrammes de mébutate d'ingénol dans 0,47 g de gel.
Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1 .


Gel.
Gel transparent et incolore.


Classe pharmacothérapeutique : Antibiotiques et chimiothérapies pour usage dermatologique, autres
chimiothérapies, code ATC : D06BX02
Mécanisme d'action Le mécanisme d'action
du mébutate d'ingénol utilisé dans le traitement des kératoses actiniques n'est
pas encore complètement élucidé. Les modèles in vivo et in vitro ont montré un double mécanisme du
mébutate d'ingénol :1) induction d'une mort cellulaire localisée au niveau de la lésion et 2)
stimulation d'une réponse inflammatoire caractérisée par une production locale de cytokines et
chémokines proinflammatoires et une infiltration de cellules immunocompétentes.
Effets pharmacodynamiques Les résultats de deux essais cliniques sur les effets biologiques du mébutate d'ingénol ont montré que
l'
adm inistration topique a induit une nécrose épidermique et une réponse inflammat oire profonde tant
dans l'épiderme que dans le derme supérieur de la peau traitée. Cette réponse inflammatoire était
caractérisée par l'infiltration de cellules T, de neutrophiles et de macrophages. Une nécrose dans le
derme a été rarement observée.
Les profils d'expression des gènes des biopsies de peau des zones traitées suggèrent des réponses
inflammatoires et une réponse à une blessure, ce qui est compatibleavec les évaluations histologiques.
L' examen non invasif de la peau traitée par microscopie confocale par réflexion a montré que les
modifications cutanées induites par le mébutate d'ingénol étaient réversibles, avec une normalisation
presque complète de tous les paramètres mesurés le 57 ème
jour après le traitement, ce qui est aussi
conforté par les résultats cliniques et l es études chez les animaux.
Efficacité et sécurité clinique L'efficacité et la tolérance de Picato 150
µg/g, appliqué sur le visage ou le cuir chevelu pendant
3 jours consécutifs ont été étudiées dans deux études cliniques, en dou ble aveugle, contrôlées versus
véhicule et qui ont inclus 547 patients adultes. De la même façon, l'efficacité et la tolérance de Picato
500 µg/g, appliqué sur le tronc ou les extrémités pendant 2 jours consécutifs ont été étudiées dans
deux études cliniqu es, en double aveugle, contrôlées versus véhicule et qui ont inclus 458 patients
adultes. Les patients ont continué dans les études pendant une période de suivi de8semaines durant

laquelle ils sont revenus pour un examen clinique et un suivi de tolérance
. L'efficacité mesurée par le
taux de rémission complète et partielle, ainsi que par le pourcentage médian de réduction des lésions, a
été évaluée au 57ème jour (voir tableau 2).
Les patients avaient entre 4 et8lésions de kératoses actiniques, typiques sur le plan clinique, visibles,
discrètes, nonoehyperkératosiques, non oehypertrophiques, situées sur une zone à traiter contiguë de
25 cm² au niveau du visage, du cuir chevelu, du tronc ou des extrémités. Pour chaque jour de
traitement programmé, le gel à l'étude était appliqué sur la totalité de la zone à traiter.
Le taux d'observance a été élevé, avec 98 % des patients ayant terminéces études.
Les patients de l'étude avaient entre 34 et89 ans (âge moyen 64 ans et66 respectivement pour les
deux concentrat ions) et 94% avaient une peau de type Fitzpatrick I, II ou III.
Au 57 èm
e
jour, les patients traités par Picato avaient un taux de rémission complète ou partielle plus
élevé que les patients traités par le véhicule (p< 0,001). Le pourcentage médian de réduction des
lésions de kératose actinique était plus élevé dans le groupe traité par le mébutate d'ingénol que dans
le groupe véhicule (voir tableau 2).
Tableau 2 Taux de patients avec une rémission complète et partielle et pourcentage médian(%)
de réduct ion des lésions de kératose actinique Visage et cuir chevelu
Tronc et extrémités Picato
150 µg/g
(n=277) Véhicule
(n=270) Picato
500 µg/g
(n=226) Véhicule
(n=232) Taux de Rémission Complète a
42,2 % d
3,7 % 34,1 % d
4,7 %
Taux de Rémission Partielle b
(?
75%) 63,9 % d
7,4 % 49,1 % d
6,9 %
% Médian de Réduction c
83 %
0 %75 % 0 %a
Taux de rémission complète définie comme la proportion de patients sans aucune (zéro) lésion de kératose
actinique visible cliniquement dans la zone traitée
b Taux de rémissi on partielle défini comme le pourcentage de patients chez lesquels 75 % ou plus du nombre de
lésions de kératose actinique présentes en début d'étude ont disparu
c Pourcentage (%) médian de réduction des lésions de kératose actinique par rapport à l'état initial
d p< 0,001 par comparaison au véhicule selon un modèle de régression logistique pour le traitement, l'étude et la
localisation anatomique Le niveau d'efficacité varie d'une localisation anatomique à une autre. Pour chacune des localisations
les
taux de rémissions complets et partiels étaient plus élevés dans le groupe traité par le mébutate
d'ingénol que dans le groupe véhicule (voir tableau 3 et 4).
Table au 3Nombre et pourcentage (95% IC) de sujets présentant une rémission complète et
partie lle au jour 57 par localisation anatomique visage et cuir chevelu Rémission complète
Rémission partielle (? 75%) Picato 150
µg/g
(n=277) Véhicule
(n=270) Picato 150
µg/g
(n=277) Véhicule
(n=270) Visage
104/220
47% (41-54%) 9/220
4% (2-8%) 157/220
71% (65-77%) 18/220
8% (5-13%) Cuir
chevelu
13/57
23% (13-36%) 1/50
2% (0-11%) 20/57
35% (23-49%) 2/50
4% (1-14%) Table
au 4Nombre et pourcentage (95% IC) de sujets présentant une rémission complète et
partielle au jour 57 par localisation anatomique tronc et extrémités

Rémission complète
Rémission partielle (? 75%) Picato 500
µg/g
(n=226) Véhicule
(n=232) Picato 500
µg/g
(n=226) Véhicule
(n=232) Bras
49/142
35% (27-43%) 7/149
5% (2-9%) 75/142
53% (44-61%) 11/149
7% (4-13%) Dos de la main
10/54
19% (9-31%) 0/56
0% (0-6%) 16/54
30% (18-44%) 1/56
2% (0-10%) Torse
11/14
79% (49-95%) 2/11
18% (2-52%) 12/14
86% (57-98%) 2/11
18% (2-52%) Autre
a
7/16
44% (20-70%) 2/16
13% (2-38%) 8/16
50% (25-75%) 2/16
13% (2-38%) a
Autre inclut épaule, dos et jambe. La tolérance d'un traitement de 3
jours par Picato 150µg/g et de 2jours par Picato 500 µg/g était
évaluée jusqu'au 57 èm
e
jour , la majorité des effetsindésirables et les réponses cutanées locales étaient
d'intensité légère à modérée et tous se sont résolus sans séquelles.
Des différences statistiquement significatives sur le devenir des patients ont été observées en faveur
des patients recevant Picato par comparaison à ceux recevant le véhicule. Une moyenne supérieure des
scores de satisfaction globale du patient, indiquant un taux supérieur de satisfaction générale, mesuré
par le Treatment Satisfaction Questi onnaire for Medication (TSQM), a été observé dans les groupes
mébutate d'ingénol par comparaison aux groupes véhicule (p<0,001).
Efficacité long terme
Trois études observationnelles prospectives de suivi sur 1 an, ont été conduites pour évaluer le
maintie n de l'efficacité, en étudiant la récidive des lésions de kératoses actiniques au niveau du champ
traité, et la tolérance chez les patients qui avaient reçu un traitement par Picato. Une étude a inclus des
patients traités par Picato 150 µg/g sur le visageet le cuir chevelu durant3jours et deux études ont
inclus des patients traités par Picato 500 µg/g sur le tronc et les extrémités durant2jours. Seuls les
patients ayant eu une rémission complète au niveau de la zone traitée à la fin des études de phas e 3
(j our 57) étaient éligibles pour le suivi long terme. Les patients ont été suivis tous les 3 mois pendant
12 mois (voir tableau 5).
Tableau 5 Taux de récidive des lésions de kératose actinique Picato
150 µg/g gel
Visage et cuir chevelu
(n=108) Pica
to
500 µg/g gel
Tronc et extrémités
(n=76c
) Taux de Récidive à 12 mois
Estimation KM (95
%IC) a 53,9 %
(44,6-63,7)
56,0 %(45,1-67,6) Taux de Récidive Basée sur la Lésion b
à
12 mois
Moyenne ( écart-type ) 12,8 %
(19,1)
13,2 %(23,0) a
Le taux de réci
dive est l'estimation de Kaplan -Meier (KM) à la date programméede la visite de l'étude
exprimé en pourcentage (95 % IC). La récidive est définie comme toute lésion de kératose actinique
identifiée dans la zone préalablement traitée chez les patients ayant été en rémission complète au jour57
dans les précédentes études de phase 3.
b Le taux de récidive basé sur la lésion pour chaque patient est défini comme le rapport du nombre de lésions
de kératose actinique à 12 mois sur le nombre de lésions à l'étatinitial dans les précédentes études de
phase 3.
c Parm i eux, 38 sujets préalablement traités dans l'étude de phase 3 contrôlée versus véhicule et 38sujets
préalablement traités dans une étude de phase 3 non contrôlée.

Risque de progression en carcinome spinocellulaire
A la fin de l'étude (jour
57), le taux de carcinome spinocellulaire (CSC) rapporté dans la zone traitée,
était comparable chez les patients traités par le gel de mébutate d'ingénol (0,3 %, 3des 1165 patients)
et les patients traités par le v éhicule (0,3%, 2des632 patients) dans les études cliniques sur les
kératoses actiniques conduites avec le gel de mébutate d'ingénol.
Un CSC n'a été rapporté dans la zone traitée chez aucun patient (0 des184 patients préalablement
traités par le gel de mébutate d'ingénol) des trois études observationnelles prospectives de suivi long
terme sur 1 an.
Expérience du traitement sur de plus larges zones
Dans une étude en double aveugle, contrôlée versus véhicule pour évaluer son exposition systémique,
4 tube s de Picato 500 µg/g, ontété appliqué ssur une zone à traiter contiguë de 100 cm² une fois par
jour pendant 2 jours consécutifs.
Les résultats n'ont pas montré d'absorption systémique.
Picato 500 µg/g a été bien toléré lorsqu'il a été appliqué sur une zon e à traiter contiguë de 100cm² sur
le tronc et les extrémités.
Population pédiatrique L'Agence Européenne des Médicaments a accordé une dérogation à l'obligation de soumettre les
résultats d'études réalisées avec Picato dans tous les sous-
groupes de la population pédiatrique, dans
les kératoses actiniques (voir rubrique 4.2 pour les informations concernant l'usage pédiatrique).
Population âgée Parmi les 1165
patients traités avec Picato dans les études cliniques sur les kératoses actiniques
conduites ave c le gel de mébutate d'ingénol, 656 patients (56%) avaient 65 ans ou plus, tandis que
241 patients (21 %) avaient 75 ans ou plus. Globalement aucune différence de tolérance ou d'efficacité
n'a été observée entre les plus jeunes et les plus âgés.


Le profil pharmacocinétique systémique du mébutate d'ingénol et de ses métabolites n'a pas été défini
chez l'homme en raison de l'absence de taux sanguins quantifiables après administration par voie
cutanée.
Aucune absorption systémique n'a été détectée au niveau ou au -dessus de la limite de détection
(0,1 ng/ml) lorsque 4 tubes de Picato 500µg/g ontété appliqué ssur une zone de 100 cm² sur la partie
dorsale de l'avant -bras chez des patients atteints de kératoses actiniques une fois par jour pendant 2
jours consécutifs.
Les résultats d'une étude in vitro montrent que le mébutate d'ingénol n'inhibe pas et n'induit pas les
isoformes du cytochrome P450 humain.


Les données non cliniques issues d es études conventionnelles de pharmacologie de sécurité etde
toxicologie en administration répétée et génotoxicité, n'ont pas révélé de risque particulier pour
l'homme.
Les études non cliniques de sécurité démontrent que l'administration cutanée du gel d e mébutate
d'ingénol est bien tolérée avec des irritations cutanéesréversible set un risque négligeable de toxicité
systémique lorsque le produit est appliqué selon les recommandations d'utilisation.
Chez le rat, le mébutate d'ingénol n'a pas été associé à des effets sur le développement foetal à des
doses jusqu'à 5 µg/kg/jour (30µg/m²/jour) en IV. Chez le lapin, il n'y a pas eu d'anomalies majeures.
Des anomalies foetales mineures ou des altérations ont été observées chez les foetus des femelles
traitées àla dose de 1 µg/kg/jour (12 µg/m²/jour).


Alcool isopropylique
Hydroxyéthylcellulose
Acide citrique monohydraté
Citrate de sodium
Alcool benzylique
Eau purifiée


Sans objet.


2 ansPrécautions particulières de conservation
A c onserver au réfrigérateur ( entre 2°Cet 8°C).
Les tubes doivent être jetés après la première ouverture.


Tube laminé unidose avec une couche interne en Polyéthylène de Haute Densité (PEHD) et une
couche externe en aluminium. Bouchons de PEHD.
Picato 150 microgrammes /g gel est disponible dans un étui contenant 3 tubes avec 0,47g de gel
chacun.

Signaler une anomalie