PHOXILIUM 1,2 mmol/L PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration

Chlorure de potassium Chlorure de calcium dihydraté Bicarbonate de sodium Chlorure de sodium Chlorure de magnésium hexahydraté Phosphate disodique dihydraté

Grand compartiment (b) Petit compartiment (a)

  Présentation Prix * Remb.
2 poche(s) polyoléfine bicompartimenté(e)(s)/à 2 compartiments suremballée(s)/surpochée(s) de 250 ml (petit compartiment A) + 4750 ml (grand compartiment B) libre NR
* Tarif hors honoraire.
Notices
Fichier
Aucune notice disponible
Avis de transparence
Fichier
Aucun avis disponible
Études
Fichier
Aucune étude disponible

Résumé des caractéristiques du produit

Phoxilium 1,2 mmol/l phosphate, solution pour hémodialyse et hémofiltration appartient au groupe des solutions pour hémofiltration et contient du chlorure de calcium dihydraté, du chlorure de magnésium hexahydraté, du chlorure de sodium, du bicarbonate de sodium, du chlorure de potassium, du phosphate disodique dihydraté.

Phoxilium 1,2 mmol/l phosphate, solution pour hémodialyse et hémofiltration est utilisé en traitements de soins intensifs dans les hôpitaux afin de corriger le déséquilibre chimique du sang provoqué par une insuffisance rénale.

Les traitements, utilisés au cours de l'épuration extra-rénale continue, sont conçus pour éliminer les déchets accumulés dans le sang lorsque les reins ne fonctionnent plus.

La solution Phoxilium 1,2 mmol/l PHOSPHATE est utilisée pour traiter, plus particulièrement les patients gravement atteints d'insuffisance rénale aiguë et ayant :

un taux normal de potassium dans le sang (kaliémie normale) ou

un taux normal ou faible de phosphate dans le sang (phosphatémie normale ou hypophosphatémie).

Posologie

Le volume de solution Phoxilium 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration à administrer dépend de l'état clinique du patient et de la balance hydrique souhaitée.

Par conséquent, le volume à administrer est à l'appréciation du médecin traitant.

Les débits de la solution de substitution pour l'hémofiltration et l'hémodiafiltration sont :

Adultes et adolescents : 500 – 3000 ml/heure

Enfants : 15 – 35 ml/kg/heure

Les débits de solution de dialyse (dialysat) pour l'hémodialyse continue et l'hémodiafiltration continue sont :

Adultes et adolescents : 500 – 2500 ml/heure

Enfants : 15 – 30 ml/kg/heure

Les débits usuels utilisés chez l'adulte sont environ de 2000 ml/h, ce qui correspond à un volume quotidien de solution de substitution d'approximativement 48 litres.

Mode d'administration

Voie intraveineuse et pour hémodialyse.

Phoxilium 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration, lorsqu'il est utilisé en tant que solution de substitution, est administré dans le circuit extracorporel en amont (pré-dilution) ou en aval (post-dilution) de l'hémofiltre ou l'hémodiafiltre.

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6.

Hypersensibilité à la (aux) substance(s) active(s) ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Contre-indications liées à la solution :

  • Hyperkaliémie.
  • Alcalose métabolique.
  • Hyperphosphatémie.
  • Contre-indications liées à la technique d'hémofiltration/dialyse :

  • Insuffisance rénale associée à un état d'hypercatabolisme prononcé, si les symptômes urémiques ne peuvent pas être corrigés par hémofiltration ou hémodiafiltration.
  • Pression artérielle insuffisante au niveau des accès vasculaires.
  • Anticoagulation systémique si le risque hémorragique est élevé.
  • La solution doit seulement être utilisée par ou sous la responsabilité d'un médecin qualifié dans le traitement de l'insuffisance rénale utilisant les techniques d'hémofiltration et d'hémodialyse continue.

    Attention :

    Vérifier que les solutions sont limpides et que toutes les soudures sont intactes avant d'effectuer le mélange. Suivre rigoureusement les instructions d'utilisation de PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration.

    La solution A doit être mélangée à la solution B avant utilisation pour obtenir la solution reconstituée prête à l'emploi pour l'hémofiltration et l'hémodialyse continue.

    Ne pas utiliser la solution si le mélange n'est pas limpide. La connexion/ déconnexion de la ligne à la poche PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration doit être effectuée de manière aseptique.

    Seul un équipement approprié pour les techniques d'épuration extra-rénale doit être utilisé.

    Précautions spéciales d'emploi :

    Le réchauffement de la solution à la température du corps (37°C) doit être soigneusement contrôlé, en vérifiant, avant l'administration, que la solution est limpide et exempte de particules. Si la solution n'est pas limpide, ne pas utiliser et jeter la solution.

    Pendant toute la durée du traitement, l'hémodynamique, la balance hydro-électrolytique et l'équilibre acido-basique du patient doivent être surveillés attentivement.

    En cas de déséquilibre de la balance hydrique (par exemple : insuffisance cardiaque, traumatisme crânien...), l'état clinique du patient doit être surveillé attentivement et la balance hydrique doit être restaurée.

    L'utilisation d'une solution d'hémofiltration et d'hémodialyse contaminée peut entraîner une septicémie avec état de choc.

    Certains effets indésirables peuvent avoir pour origine la solution utilisée ou le traitement.

    Les solutions d'hémofiltration et d'hémodialyse avec tampon bicarbonate sont généralement bien tolérées. Aucun effet secondaire ou indésirable associé aux solutions avec tampon bicarbonate utilisées pour l'hémofiltration et l'hémodialyse n'a été rapporté.

    Toutefois, les effets indésirables suivants peuvent se produire :

    Hyper ou hypohydratation, troubles électrolytiques et alcalose métabolique.

    D'autres effets indésirables liés aux traitements (hémofiltration et hémodialyse) peuvent survenir : nausées, vomissements, crampes musculaires et hypotension.

    Déclaration des effets indésirables suspectés

    La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

    La concentration sanguine des médicaments filtrables/dialysables peut être réduite au cours du traitement car ceux-ci sont éliminés par l'hémodialyseur, l'hémofiltre ou l'hémodiafiltre. Si nécessaire, un traitement correctif approprié doit être mis en place pour administrer les doses correctes des médicaments éliminés au cours des dialyses.

    Des interactions avec d'autres médicaments peuvent être évitées par un dosage approprié de la solution pour l'hémofiltration et l'hémodialyse.

    Cependant les interactions médicamenteuses suivantes peuvent se produire avec PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration :

    La vitamine D et les médicaments contenant du calcium (par exemple, le carbonate de calcium comme chélateur du phosphate), car ils peuvent augmenter le risque d'hypercalcémie.

    Tout ajout de bicarbonate de sodium dans le liquide de substitution peut augmenter le risque d'alcalose métabolique.

    L'exposition systémique à une solution à base de phosphate pour hémodialyse/hémofiltration est négligeable. Aucun effet sur la fertilité ou pendant la grossesse ou sur l'enfant allaité n'est attendu.

    PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement.

    Sans objet.

    Un surdosage avec PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration ne peut pas survenir si la procédure est conduite correctement et si la balance hydro-électrolytique et l'équilibre acido-basique du patient sont surveillés attentivement par du personnel médical qualifié.

    Toutefois un surdosage ayant pour conséquence une surcharge hydrique peut survenir chez les patients qui souffrent d'insuffisance rénale aiguë ou chronique. La poursuite du traitement avec hémofiltration ou hémodiafiltration peut permettre d'éliminer la surchage hydrique au moyen de l'ultrafiltration, pour restaurer la balance hydrique et corriger ainsi le surdosage. Ainsi, dans les cas d'hyperhydratation, le taux d'ultrafiltration de l'hémofiltre ou de l'hémodiafiltre doit être augmenté et le débit d'administration de la solution de substitution pour l'hémofiltration ou l'hémodiafiltration doit être réduit. En cas de déshydratation importante pendant l'hémofiltration ou l'hémodiafiltration, il est nécessaire de diminuer l'ultrafiltration et d'augmenter le débit d'administration de la solution de substitution pour restaurer une balance hydrique normale. Un surdosage de PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration peut avoir des conséquences graves, comme une insuffisance cardiaque congestive, des troubles électrolytiques ou acido-basiques.

    Phoxilium, solution de substitution et de dialyse, est présentée sous forme d'une poche à deux compartiments. La solution reconstituée prête à l'emploi est obtenue en cassant le cône sécable ou en ouvrant la soudure pelable, et en mélangeant les deux solutions.

    AVANT RECONSTITUTION

    1000 ml de solution du petit compartiment (A) contiennent :

    Chlorure de calcium, 2 H2O 3,68 g

    Chlorure de magnésium, 6 H2O 2,44 g

    1000 ml de solution du grand compartiment (B) contiennent :

    Chlorure de sodium 6,44 g

    Bicarbonate de sodium 2,92 g

    Chlorure de potassium 0,314 g

    Phosphate disodique, 2 H2O 0,225 g

    Pour 1 000 ml de solution

    APRÈS RECONSTITUTION

    1 000 ml de solution reconstituée contiennent :

    Principes actifs

    mmol/l

    mEq/l

    Calcium Ca2+

    1,25

    2,50

    Magnésium Mg2+

    0,600

    1,20

    Sodium Na+

    140,0

    140,0

    Chlorure Cl-

    115,9

    115,9

    Phosphate d'hydrogène HPO42-

    1,20

    2,40

    Bicarbonate HCO3-

    30,0

    30,0

    Potassium K+

    4,00

    4,00

    La solution finale reconstituée de 1000 ml correspond à 50 ml de solution A et 950 ml de solution B.

    Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

    Solution pour hémodialyse et hémofiltration.

    Avant reconstitution : solutions limpides et incolores.

    Osmolarité théorique : 293 mOsm/l

    pH de solution reconstituée : 7,0 - 8,5

    Classe pharmacothérapeutique : SOLUTIONS POUR HEMODIALYSE ET HEMOFILTRATION

    Code ATC : B05ZB

    PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration, est inactive sur le plan pharmacologique. Les ions sodium, calcium, magnésium, potassium, phosphate et chlorure sont présents à des concentrations similaires aux concentrations physiologiques du plasma.

    PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration est utilisé pour remplacer l'eau et les électrolytes éliminés lors de l'hémofiltration et de l'hémodiafiltration ou pour servir de milieu d'échange approprié pendant l'hémodiafiltration continue ou l'hémodialyse continue.

    Le bicarbonate est utilisé comme tampon alcalinisant.

    Les composants de PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration sont inactifs sur le plan pharmacologique et présents à des concentrations similaires aux concentrations physiologiques du plasma.

    Aucune donnée pertinente à signaler d'après les conclusions précliniques. Les composants sont inactifs sur le plan pharmacologique et présents à des concentrations similaires aux niveaux physiologiques du plasma.

    Petit compartiment A : Eau pour préparations injectables

    Acide chlorhydrique (pour l'ajustement du pH)

    Grand compartiment B : Eau pour préparations injectables

    Dioxyde de carbone (pour l'ajustement du pH)

    En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

    18 mois

    Après reconstitution :

    La stabilité physico-chimique de la solution reconstituée a été démontrée pendant 24 heures à 22°C. Si la solution n'est pas utilisée immédiatement, les durées et conditions de conservation avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de l'utilisateur et ne devraient pas dépasser 24 heures, incluant la durée du traitement.

    6.4. Précautions particulières de conservation  

    A conserver entre + 4°C et + 30°C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

    Pour les conditions de conservation de la solution après reconstitution, voir la rubrique 6.3.

    L'emballage en polychlorure de vinyle (PVC) ou en polyoléfine se présente sous la forme d'une poche à deux compartiments. La poche de 5000 ml se compose d'un petit compartiment (250 ml) et d'un grand compartiment (4750 ml). Les deux compartiments sont séparés par un cône sécable ou une soudure pelable.

    Le grand compartiment B comporte un connecteur d'injection (ou site d'injection trocardable) en polycarbonate (PC), avec une gomme en caoutchouc recouverte d'un bouchon, ainsi que d'un connecteur luer (PC) muni d'un cône sécable (PC) ou d'une valve en caoutchouc de silicone permettant de connecter la poche à la ligne de réinjection ou de dialyse adaptée.

    La poche est suremballée dans un emballage transparent en copolymère multicouches.

    Chaque poche à deux compartiments contient 5000 ml.

    Chaque carton contient 2 poches de 5000 ml.

    La solution du petit compartiment A est ajoutée à la solution du grand compartiment B après rupture du cône sécable ou ouverture de la soudure pelable, immédiatement avant utilisation. La solution reconstituée doit être transparente et incolore.

    Une notice comportant les instructions détaillées d'utilisation est jointe dans le carton.

    Une technique aseptique rigoureuse doit être respectée tout au long de la manipulation et de l'administration de la solution au patient. Ne pas utiliser si la solution n'est pas limpide ou si le suremballage est endommagé. Toutes les soudures doivent être intactes. En cas de fuite, jeter immédiatement la solution car la stérilité ne peut plus être garantie.

    Le grand compartiment B comporte un site d'injection pour l'ajout éventuel d'autres médicaments à la solution après sa reconstitution. Il incombe au médecin de juger de la compatibilité de l'ajout à PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration d'un autre médicament. Il doit vérifier le changement éventuel de couleur et/ou une éventuelle précipitation, la présence de complexes insolubles ou de cristaux. La notice d'utilisation relative au médicament à ajouter doit être consultée.

    Avant d'ajouter un médicament, il convient de vérifier sa solubilité et sa stabilité dans une eau au pH de PHOXILIUM 1,2 mmol/l PHOSPHATE, solution pour hémodialyse et hémofiltration (le pH de la solution reconstituée est compris entre 7,0 à 8,5).

    Le médicament doit uniquement être ajouté à la solution sous la responsabilité d'un médecin de la manière suivante : retirer tout liquide du site d'injection, tenir la poche à l'envers, injecter le médicament par le site d'injection et mélanger soigneusement. La solution doit être administrée immédiatement.

    Si les deux compartiments de la poche sont séparés par un cône sécable et qu'un cône sécable est situé dans le connecteur luer, suivre les instructions suivantes :

    I Retirer l'emballage de protection de la poche immédiatement avant usage et jeter tout autre emballage. Casser le cône sécable séparant les deux compartiments de la poche. Le cône sécable reste dans la poche.

    II Vérifier que toute la solution du petit compartiment A s'écoule correctement dans le grand compartiment B.

    III Rincer le petit compartiment A à deux reprises en refoulant par pression la solution mélangée dans le petit compartiment A, puis à nouveau dans le grand compartiment B.

    IV Lorsque le petit compartiment A est vide, agiter le grand compartiment B afin de parfaire le mélange. La solution est alors prête à l'emploi et la poche peut être suspendue à l'équipement.

    V La ligne de solution de réinjection ou de dialyse peut être connectée à l'un des deux connecteurs de la poche

    Va Si le connecteur luer de la poche est utilisé, employer une méthode aseptique pour retirer le bouchon du luer et visser le connecteur luer lock mâle de la ligne de dialyse ou de solution de réinjection sur le luer femelle de la poche : serrer. À l'aide des deux mains, casser le cône sécable bleu à sa base avec un mouvement de va-et-vient. N'utiliser aucun instrument. Vérifier que le cône est complètement détaché et que la solution s'écoule librement. Le cône reste dans le site luer en cours de traitement.

    Vb Si le site d'injection est utilisé, ôter d'abord la capsule le protégeant. Introduire ensuite le perforateur à travers la gomme en caoutchouc. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    Si les deux compartiments de la poche sont séparés par un cône sécable et qu'une valve est située dans le connecteur luer, suivre les instructions suivantes :

    I Retirer l'emballage de protection de la poche immédiatement avant usage et jeter tout autre emballage. Casser le cône sécable séparant les deux compartiments de la poche. Le cône sécable reste dans la poche.

    II Vérifier que toute la solution du petit compartiment A s'écoule correctement dans le grand compartiment B.

    III Rincer le petit compartiment A à deux reprises en refoulant par pression la solution mélangée dans le petit compartiment A, puis à nouveau dans le grand compartiment B.

    IV Lorsque le petit compartiment A est vide, agiter le grand compartiment B afin de parfaire le mélange. La solution est alors prête à l'emploi et la poche peut être suspendue à l'équipement.

    V La ligne de solution de réinjection ou de dialyse peut être connectée à l'un des deux connecteurs de la poche.

    Va Si le connecteur luer de la poche est utilisé, ôter le bouchon du luer en le tirant et en le tournant et visser le connecteur luer lock mâle de la ligne de dialyse ou de solution de réinjection sur le luer femelle de la poche en le poussant et en le tournant. Vérifier que la connexion est sûre et serrer. Le connecteur est désormais ouvert. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    Lorsque la ligne de dialyse ou de solution de réinjection est déconnectée du connecteur luer, ce dernier se ferme et l'écoulement de la solution s'arrête. Le connecteur luer ne nécessite pas d'aiguille et est écouvillonnable.

    Vb Si le site d'injection est utilisé, ôter d'abord la capsule le protégeant. Introduire ensuite le perforateur à travers la gomme en caoutchouc. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    Si les deux compartiments de la poche sont séparés par une soudure pelable et qu'un cône sécable est situé dans le connecteur luer, suivre les instructions suivantes :

    I Retirer l'emballage de protection de la poche immédiatement avant usage et jeter tout autre emballage. Ouvrir la soudure en tenant le petit compartiment des deux mains et en le pressant jusqu'à ce qu'une ouverture se crée dans la soudure pelable située entre les deux compartiments.

    II Appuyer à l'aide des deux mains sur le grand compartiment jusqu'à ce que la soudure pelable située entre les deux compartiments soit complètement ouverte.

    III Agiter délicatement la poche pour parfaire le mélange de la solution. La solution est alors prête à l'emploi et la poche peut être suspendue à l'équipement.

    IV La ligne de solution de réinjection ou de dialyse peut être connectée à l'un des deux connecteurs de la poche.

    IVa Si le connecteur luer de la poche est utilisé, employer une méthode aseptique pour retirer le bouchon du luer et visser le connecteur luer lock mâle de la ligne de dialyse ou de solution de réinjection sur le luer femelle de la poche : serrer. À l'aide des deux mains, casser le cône sécable bleu à sa base avec un mouvement de va-et-vient. N'utiliser aucun instrument. Vérifier que le cône est complètement détaché et que la solution s'écoule librement. Le cône reste dans le site luer en cours de traitement.

    IVb Si le site d'injection est utilisé, ôter d'abord la capsule le protégeant. Introduire ensuite le perforateur à travers la gomme en caoutchouc. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    Si les deux compartiments de la poche sont séparés par une soudure pelable et qu'une valve est située dans le connecteur luer, suivre les instructions suivantes :

    I Retirer l'emballage de protection de la poche immédiatement avant usage et jeter tout autre emballage. Ouvrir la soudure en tenant le petit compartiment des deux mains et en le pressant jusqu'à ce qu'une ouverture se crée dans la soudure pelable située entre les deux compartiments.

    II Appuyer à l'aide des deux mains sur le grand compartiment jusqu'à ce que la soudure pelable située entre les deux compartiments soit complètement ouverte.

    III Agiter délicatement la poche pour parfaire le mélange de la solution. La solution est alors prête à l'emploi et la poche peut être suspendue à l'équipement.

    IV La ligne de solution de réinjection ou de dialyse peut être connectée à l'un des deux connecteurs de la poche.

    IVa Si le connecteur luer de la poche est utilisé, ôter le bouchon du luer en le tirant et en le tournant et visser le connecteur luer lock mâle de la ligne de dialyse ou de solution de réinjection sur le luer femelle de la poche en le poussant et en le tournant. Vérifier que la connexion est sûre et serrer. Le connecteur est désormais ouvert. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    Lorsque la ligne de dialyse ou de solution de réinjection est déconnectée du connecteur luer, ce dernier se ferme et l'écoulement de la solution s'arrête. Le connecteur luer ne nécessite pas d'aiguille et est écouvillonnable.

    IVb Si le site d'injection est utilisé, ôter d'abord la capsule le protégeant. Introduire ensuite le perforateur à travers la gomme en caoutchouc. Vérifier que la solution s'écoule librement.

    La solution reconstituée doit être administrée immédiatement. Si elle n'est pas utilisée immédiatement, elle doit l'être sous les 24 heures, durée du traitement comprise, après l'ajout de la solution A à la solution B.

    La solution reconstituée est à usage unique.

    Les quantités de solution non utilisées doivent être jetées immédiatement après emploi.

    Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

    Sans objet.

    Sans objet.

    Signaler une anomalie