PHOCYTAN 0,66 mmol/ml, solution à diluer pour perfusion

Glucose-1 phosphate disodique tétrahydraté

Solution

  Présentation Prix * Remb.
10 ampoule(s) polypropylène de 10 ml 35,87 € 65%
50 ampoule(s) polypropylène de 10 ml libre NR
* Tarif hors honoraire.
Notices
Fichier
Aucune notice disponible
Avis de transparence
Fichier
Aucun avis disponible
Études
Fichier
Aucune étude disponible

Résumé des caractéristiques du produit

Ce traitement est indiqué lorsqu'un apport de phosphore par voie parentérale est nécessaire, en particulier, au cours de l'alimentation parentérale exclusive.

Voie intraveineuse lente en perfusion.

Au cours de l'alimentation parentérale exclusive, les apports recommandés sont de 7,5 à 15 millimoles de phosphore (soit de 232,5 mg à 465 mg de phosphore) pour un apport de 1000 calories non protidiques.

En cas de correction de l'hypophosphorémie, lorsque la voie parentérale est nécessaire, administrer 9 à 10 millimoles de phosphore (soit 279 mg à 310 mg de phosphore) en 12 heures.

En l'absence d'anomalie de la fonction rénale et du taux des électrolytes sanguins, le traitement peut être poursuivi par fraction de 12 heures et aux mêmes doses, jusqu'au retour à une phosphorémie de 2 mg/dl ou 0,7 mmol/l.

Ce produit ne doit pas être administré dans les situations suivantes:

  • insuffisance rénale chronique sévère,
  • hyperphosphorémie,
  • hypercalcémie, en raison du risque de précipitation du calcium dans les tissus mous.
  • Mises en garde

    SOLUTION HYPEROSMOLAIRE A DILUER IMPERATIVEMENT AVANT EMPLOI

    Tenir compte de la présence de sodium.

    Précautions particulières d'emploi

    Surveiller attentivement les concentrations des électrolytes plasmatiques et, en particulier, les concentrations sériques de calcium et de phosphore qui doivent être contrôlées toutes les 12 à 24 heures.

    Surveillance de la fonction rénale. La posologie doit être diminuée en cas d'altération de la fonction rénale.

    Il s'agit essentiellement d'une hyperphosphorémie, rarement observée, excepté en cas d'insuffisance rénale, d'acidose, d'acromégalie, d'hémolyse, de rhabdomyolyse, de destruction tissulaire ou encore d'intoxication à la vitamine D.

    L'hyperphosphorémie peut entraîner une hypercalcémie qui peut être sévère et peut conduire à des calcifications tissulaires ectopiques, en particulier chez les patients souffrant déjà d'hypercalcémie.

    Associations déconseillées

    + Sels de calcium IV

    Incompatibilité physico-chimique.

    Associations à prendre en compte

    + Salicylés

    Augmentation de l'excrétion des salicylés par alcalinisation des urines.

    Ce produit peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement si besoin.

    Sans objet.

    Un surdosage ou une perfusion trop rapide peuvent entraîner une hyperphosphorémie (voir rubrique 4.8).

    L'administration d'une quantité trop importante et /ou trop prolongée de phosphate de sodium peut entraîner des perturbations hydroélectrolytiques (surcharge hydrosodée).

    Le traitement d'un surdosage est l'arrêt immédiat de l'apport de phosphore et la correction des déséquilibres hydroélectrolytiques.

    Il peut être nécessaire d'utiliser des mesures spécifiques pour faire baisser la phosphatémie comme l'administration orale d'un agent chélatant les phosphates ou une dialyse rénale.

    Glucose-1-Phosphate disodique tétrahydraté ................................................................................... 250,8 mg

    Pour 1 ml de solution à diluer pour perfusion.

    10 ml de solution contiennent 2508 mg de Glucose-1-Phosphate disodique tétrahydraté.

    Phosphore: 0,66 mmol/ml (20,46 mg/ml)

    Glucose: 0,66 mmol/ml (118,8 mg/ml)

    Phosphates: 0,66 mmol/ml (62,7 mg/ml)

    Sodium: 1,32 mmol/ml (30,36 mg/ml)

    Osmolarité: 1800 mosmol/l

    Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

    Solution à diluer pour perfusion.

    Classe Pharmacothérapeutique: SUBSTITUTS DU SANG ET SOLUTIONS DE PERFUSION; ADDITIFS POUR SOLUTIONS INTRAVEINEUSES.

    Code ATC: B05X.

    L'ion phosphate constitue l'anion principal des fluides intracellulaires. Il est présent dans l'organisme à 80 % sous la forme bivalente (HPO42-) et à 20 % sous la forme monovalente (H2PO4-).

    Il est impliqué dans plusieurs processus physiologiques de l'organisme: maintien des concentrations intracellulaires de calcium, métabolisme glucidique et lipidique, rôle tampon vis à vis du fluide intracellulaire, métabolisme cellulaire, élimination des ions H+ au niveau du rein.

    La concentration plasmatique normale en ions phosphate est de 0,8 à 1,5 mmol/l.

    Environ 80 % des phosphates présents dans l'organisme se trouvent dans l'os.

    L'ion phosphate est éliminé par le rein.

    La concentration de phosphate dans l'ultrafiltrat glomérulaire est très proche de sa concentration dans le plasma. Le phosphate filtré est réabsorbé en majorité par le tube proximal (65 à 80 %) et 5 à 10 % le sont par le tube distal. La réabsorption nette est saturable et atteint un plateau quand la concentration plasmatique de phosphate augmente.

    En condition de régime normal, 15 à 20 % de la charge filtrée sont excrétés.

    A ce jour, il n'existe pas de données non-cliniques pertinentes quant à la toxicologie en administration répétée, la génotoxicité, la cancérogénèse, et les fonctions de reproduction.

    Eau pour préparations injectables.

    Sels de calcium.

    Sels alcalins.

    Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments à l'exception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

    Avant dilution : 2 ans.

    Après première ouverture et dilution :

    La stabilité physico-chimique de la solution diluée dans les solutions de perfusion mentionnées dans la rubrique 6.6 a été démontrée pendant 24 heures à 25° C.

    Toutefois du point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

    6.4. Précautions particulières de conservation  

    Pas de précautions particulières de conservation.

    Pour les conditions de conservation du médicament dilué, voir rubrique 6.3.

    10 ml de solution à diluer en ampoule de polypropylène, boîte de 10, 20, 50 ou 100.

    La solution doit être diluée dans une des solutions de perfusion suivantes:

  • Chlorure de sodium 0,9 % (250 ml).
  • Glucose 5 % (250 ml).
  • Osmotan G5 % (500 ml).
  • Sans objet.

    Sans objet.

    Signaler une anomalie